Le mur du son

Mercredi 8 AoĂ»t, retour au camping et fin d’un tour de vĂ©lo de 45 km. Nous venons de visiter le mĂ©morial terre-neuvien Ă  Beaumont-Hamel. Soudain un bruit sourd annonce un avion de chasse militaire que trĂšs vite nous apercevons foncer au dessus de nos tĂȘtes. L’armĂ©e de l’air : prestige militaire non  ? ArmĂ©e d’Ă©lite, technologies de pointe, missions ultra-secrĂštes, j’en passe. Bref, on associe souvent Ă©lite avec savoir et hĂ©roĂŻsme militaire  : les bĂ©rets verts, la lĂ©gion Ă©trangĂšre, les chasseurs alpins, Saint-Cyr…
Un avion de chasse ça peut en fasciner plus d’un. Un engin qui reprĂ©sente la force, la puissance, le gĂ©nie militaire, l’invincibilitĂ©, l’Ă©lite. Seulement l’enchantement Ă  la vue du super engin ce sera pas aujourd’hui et pas avec moi. Les images de mort du musĂ©e de Beaumont-Hamel me restent en tĂȘte. La guerre a une salle gueule et aura toujours une salle gueule. Cette course Ă  l’armement de pointe, cette course aux armes lourdes (qui commença avec la 1ere guerre mondiale)… c’est Ă  gerber  ! 20 millions de morts  !! Il suffit de se remĂ©morer les vraies images de la guerre (pas celles de propagande militaire…), des gueules cassĂ©es (voir ceci: https://fr.wikipedia.org/wiki/Gueules_cassĂ©es), des corps en dĂ©composition, de la putrĂ©faction des chairs, de tous les traumatismes infligĂ©s par toutes ces armes dĂ©moniaques pour passer Ă  l’acte : en signe de rĂ©probation Ă  la guerre faire, tous Ă  l’unisson, un grand bras d’honneur en direction du mur du son !

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *